Formulaire de recherche

   

Le réseau FRANCIM

Les premiers registres français ont été créés à partir des années 1975 sur des initiatives individuelles dans un double objectif de surveillance et de recherche. En 1986, la création du Comité national des registres a permis d’inscrire les registres dans une politique nationale de santé publique et de recherche.

 

Les registres sont regroupés en association au sein du réseau français des registres des cancers, FRANCIM. Ce réseau a pour objectif d’harmoniser les pratiques d’enregistrement, de coordonner et de faciliter les travaux réalisés par les registres de cancer existants.

 

En 2015, la France métropolitaine dispose d'un réseau de 25 registres :

 

Les registres généraux

Les 14 registres généraux métropolitains couvrent 19 départements français : Bas-Rhin, Calvados, Doubs et territoire de Belfort, Gironde, Haut-Rhin, Hérault, Isère, Loire-Atlantique et Vendée, Manche, Somme, Tarn, ainsi que la zone de proximité de Lille, les 4 départements du Poitou-Charentes (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne) et un des départements du Limousin (Haute-Vienne). Ils couvrent actuellement environ 24% de la population.
Ces registres sont complétés par 2 registres généraux outre marins (Guyane et Martinique). Le registre de Guadeloupe est en cours de qualification.

 

Les registres spécialisés

  • Huit registres spécialisés dans certaines localisations cancéreuses :
    • digestif en Côte-d'Or et en Saône et Loire, dans le Calvados et le Finistère,
    • hématologique en Côte-d'Or, en Gironde et en Basse-Normandie,
    • sein et cancers gynécologiques en Côte d’Or,
    • tumeurs du système nerveux central en Gironde.
  • Mésonat, registre multicentrique à vocation nationale des mésothéliomes pleuraux qui couvre 22 départements.
  • Deux registres nationaux de l'enfant couvrant l'ensemble des cancers survenant entre 0 et 14 ans inclus : le registre national des hémopathies de l'enfant (RNHE) et le registre national des tumeurs solides de l'enfant (RNTSE).

 

Carte présentant la situation des registres qualifiés du cancer en France – à mettre à jour

Le Professeur Pierre-Marie PREUX est le nouveau Responsable du Registre des Cancers[...]

L'INCa et l'ITMO Cancer lancent l'appel à projets "Cancer & Environnement".[...]

L'INCa et l'ITMO Cancer lancent l'appel à projets "Cancer & Environnement".[...]